:: The Kate Walsh ::

Un forum sur la superbe actrice Kate Walsh, Addison Montgomery dans Grey's anatomy
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fanfic Addex - Rien que d'y penser

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Dim 27 Mai - 21:45

la suite



Addsion paniqua. Elle se précipita vers la porte, cogna son coude sur la clenche, et réprima un cri de douleur avant de quitter la maison. Cette situation était suffisamment délicate sans que de surcroît d’autres intervenants viennent s’en mêler. Addison ne voulait pas composer quotidiennement avec les railleries des internes du Seattle Grace. Les ragots se propageaient bien assez rapidement et elle avait déjà payé le prix fort de leurs quolibets. Et cette journée promettait déjà bien assez de tourments comme ça.



____________________________________________

Izzie entendit la porte d’entrée et commença à s’inquiéter



« Alex, c’est toi ? » répéta-t-elle d’une voix plus insistante



Alex, qui sortait de la salle de bain, entendit Izzie l’appeler, redouta un instant qu’elle n’ait croisé Addison. Il dévala les escaliers, priant pour qu’Izzie ne se montre pas trop curieuse.



« Tu m’as fait peur » lança-t-elle « je croyais être seule à la maison. Ta garde ne devrait pas avoir déjà commencé ? »



Alex jeta un coup d’œil à sa montre. 7h55. Il n’avait plus que cinq minutes pour se rendre à l’höpital. Maudite journée.



« Euh, oui.. je suis un peu en retard. C’est euh… »



« Waaa… la nuit a été difficile… Comment s’appelle-t-elle ?» demanda Izzie un brin jalouse



« Tu délires, Izz, j’ai juste eu une panne de réveil » répondit Alex qui avait retrouvé son cynisme habituel. « et toi aussi tu sembles avoir besoin de dormir… tu as des cernes plus grandes que ton » Il conclut sa parade par un petit sourire et fila.





En chemin, Addison ne parvenait à maintenir son attention sur la route. Le paysage urbain défilait sans qu’elle n’y prenne attention. Elle conduisait machinalement, laissant son esprit vagabonder entre le vertige de la nuit dernière et le supplice du réveil. Elle ne pouvait clairement discerner le vrai du faux dans cette histoire, le bon du mauvais. Elle avait dépensé trop de temps et d’énergie à dissimuler ses sentiments, ses désirs. Elle s’était peut être fourvoyée dans une aventure qui n’en valait peut être pas la peine. Alex était trop bien pour ne mériter de subir ainsi les cauchemars de sa vie. Il ne méritait pas de mettre ne péril sa carrière et sa réputation.



Elle redoutait plus que tout de devoir le croiser aujourd’hui. Elle n’avait pas encore glané assez de forces et de bonnes résolutions pour lui faire face. Elle rentra à l’hôtel, se glissa sous la douche et laissa l’eau chaude brûler son épiderme. Elle avait beau fermer les yeux et tenter de se laisser bercer par le morceau de Norah Jones qui résonnait dans la pièce, c’était les mots d’Alex qu’elle entendait sans cesse. Ces mots qui venaient s’abîmer sur ses pensées, sur ses sentiments qu’elle brimait tant autant que possible.



Elle s’habilla et décida qu’il était temps de s’accorder un break bien mérité. Elle s’assit sur son lit, pris une grande inspiration puis décrocha son téléphone. Elle informa Richard qu’elle avait besoin de trois jours. Trois jours pour se ressourcer. Trois jours pour réunir ses pensées. Trois jours pour oublier, ou tout du moins, essayer. Richard ne montra aucune forme de réticence et se montra compréhensif. Il assura à Addie qu’il prendrait soins de ses patients et qu’il comprenait sa démarche, après l’incident Mr Watson.



Cette démarche ressemblait un peu à un peu à celle d’une adolescente prenant la fuite. Et c’est justement parce qu’Addison voulait chasser cette attitude puérile qu’elle se devait de faire le point. Elle quitta sa chambre d’hôtel, fouilla dans son sac pur trouver les clefs de la voiture de location et pris la route. Sa terre d’asile : Santa Monica, où un couple d’amis s’était installé.





Alex eu beau redoubler d’efforts et multiplier les infractions au code de la route, il arriva en retard pour les visites. Miranda Bailey ne manqua pas de lui rappeler que la ponctualité était un devoir et non une option pour la réussite de son internat. Et qu’en vue des prochains examens qu’il devait passer il ferait bien de se montrer plus consciencieux... Incapable de se lancer une plaidoirie rédhibitoire, Alex bredouilla quelques excuses mais n’échappa pas à la sentence : il devrait couvrir les urgences pour la journée. D’un coté la punition n’était pas si sévère, elle lui permettrait d’éviter Addison pour la journée, sans user le moindre stratagème. Et moins il verrait aujourd’hui, mieux il se porterait… pourvu qu’il ne pense plus à elle ni à la sinistre bataille qui avait émaillé sa matinée..



Mais c’était magnétique. Il était irrémédiablement attiré par cette femme. Complètement accro. Il regrettait ses paroles acerbes, son attitude dédaigneuse. Et ne pu résister à l’envie de se promener dans les allées du service de Néonat. Il arpenta tous les couloirs, scuta chacune des salles d’examens, passa une dizaine de fois devant le bureaux des infirmières sans trouver trace de sa jolie titulaire. Il cacha sa déception et décida de s’octroyer quelques minutes de détente avec Ava. Il pénétra dans la chambre de la jeune femme et pris connaissance de ses derniers résultats. Elle arrivait au terme de sa grossesse et se plaignait de quelques douleurs. Alex la rassura mais pour être sur que tout se passait bien demanda à une infirmière de biper le docteur Montgomery. Lorsque celle ci l’informa que la chirurgienne serait indisponible plusieurs jours, Alex se liquéfia immédiatement. Des milliers de questions s’entrechoquèrent dans son esprit. Il feint l’indifférence et demanda alors à l’infirmière de biper le praticien qui la remplaçait.

Il se retourna vers Ava qui ne pu refréner sa curiosité : « Alors ? Qu’as-tu fait ? Pourquoi est-elle partie ? »



« Rien. Je n’y suis pour rien… »



« Arrête, tu avais déjà l’air coupable avant même que je te mette sur le banc des accusés. »



«Des conneries… j’ai fait des conneries. C’est la seule chose que je sache faire » Alex mâchait ses mots avec précaution. Ava lisait déjà bien trop clair en lui pour qu’il ne s’autorise à lui en dire davantage. Cependant, nullement décontenancée, celle-ci décida de pousser un peu plus l’interrogatoire

« Quoi ? Tu l’as trompée ? Elle t’a surprise avec une autre ? » ria-t-elle



« J’aurais presque préféré » laissa-t-il échapper comme un aveu. Il s’assit sur le bord de son lit, la fixa attentivement et lui dit « Je n’ai pas envie d’en parler. De toute façon, il n’y a rien à raconter »



« Vous êtes d’un compliqué… Pourquoi ne profitez vous pas des plaisirs que la vie vous offre, qu’est-ce qui t’empêche à ce point d’être heureux ? »



Cette question laissa Alex songeur. Le ton de la conversation invitait à la confidence mais il y a des aveux qu’il vaut mieux garder secret. Il leva les yeux au ciel, soupira puis invoqua un motif peu plausible pour quitter la pièce. Ava devenait curieuse, vraiment trop curieuse et il y avait des barrières que même l’amitié ne pouvait franchir.



La journée ne fut qu’un amoncellement de patients tous plus ennuyeux les uns que les autres. Tout était fade. Même une transplantation cardiaque lui aurait semblé aussi attrayante qu’une appendicectomie. Les heures s’écoulèrent avec la lenteur des années. Elle avait réussi à stopper la course du temps dans son existence d’ordinaire si rapide.





Addison pénétra non sans appréhension dans la clinique privée que s’étaient offerts Sam et Naomi, de vieux copains de fac. Il symbolisaient à eux deux ce qu’Addison attendait de la vie. Un parcours sans faute, auréolé des succès professionnels, d’une union à toute épreuve couronnée par un enfant.

Mais en rencontrant son rêve hollywoodien, Addison comprit tout de suite que quelque chose ne tournait pas rond dans l’univers doré de Naomi. La belle machine s’était enraillée, et la réussite professionnelle servait de façade à un bonheur défunt. Le mariage n’était plus, l’enfant prodige n’était qu’instrument de torture pour les parties adverses. Le divorce consumait cette union qui n’avait plus rien d’idyllique.

Naomi refusa d’en expliquer les raisons à Addison. Ce séjour ne débutait pas sous les meilleurs auspices. Et avant même qu’elle puisse inventer un prétexte pour justifier sa présence en Californie, Addison fut abandonnée par Naomi, appelée pour régler un problème de toute urgence. Addison s’asseya dans la salle d’attente et observa une jeune maman se démenant pour faire taire les cris de son nourrisson. Remarquant le regard insistant d’Addie sur son enfant, la jeune femme demanda :



« Désolée, elle est un intenable. Elle a mangé, sa couche est changée mais je n’arrive pas à la faire taire » dit-elle, visiblement éreintée par ses vains efforts. « Je ne sais plus quoi faire ».



Addison se leva et vint s’asseoir plus près de la petite famille.



« Je peux ? » dit elle en tendant les bras vers l’enfant



D’abord hésitante, la jeune femme se laissa convaincre. Addie pris l’enfant dans ses bras, et le berça doucement dans ses bras. Les cris s’atténuèrent petit à petit.



« Vous savez y faire avec les petits. Vous n’avez pas du connaître ce genre de problèmes avec vos enfants. Je dois vous sembler ridicule »



Addison marqua un temps de réflexion. Une kyrielle de souvenirs défila dans sa tête, Derek, Mark et ce fœtus empoisonné qu’elle avait fusillé sur l’autel de sa carrière. Addison voulait une famille, une enfant avec celui qu’elle aimait, et non pas celui qui partageait son lit. Mais Derek s’en était allé, et la solitude et les regrets l’avaient remplacé. L’horloge biologique carillonnait. Le temps lui était compté si elle voulait assouvir son désir de maternité.

« Euh, non, je n’ai pas d’enfant mais j’ai la chance de côtoyer beaucoup de nouveaux nés dans mon métier » se décida-t-elle enfin à répondre



« Oh, pardon, je ne voulais pas… »

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Dim 27 Mai - 21:46

la suite toujours



« Je vous en prie il n’y a rien de grave » répondit Addie en déposant délicatement l’enfant dans son landau. « Je vous souhaite une très bonne journée ». Elle esquissa un sourire puis s’éloigna.



Elle s’avança vers le réceptionniste et lui demanda de lui indiquer où se trouvait le bureau de Naomi. En chemin, elle marqua une pause dans un couloir. Elle dévisagea deux médecins qui échangeaient bruyamment leurs avis divergents sur l’un de leur patients. L’un d’entre eux attira l’attention d’Addison. Le sourire enjôleur, le regard charmeur, il ne la quittait pas des yeux. Addison lui sourit timidement avant de poursuivre son chemin.

Elle retrouva Naomi qui avait fort à faire avec des démêlés administratifs. Celle-ci s’accorda quelques minutes de break afin de pouvoir s’enquérir des nouvelles d’Addison et des raisons de sa visite à Santa Monica.



« Mon mariage est fini. Ma vie sentimentale n’est qu’une catastrophe. J’ai besoin d’autre chose. Autre chose que mon boulot pour pouvoir m’épanouir. » Elle pris une grande inspiration. « Je veux un enfant »



Les yeux de Naomi reflétèrent sa surprise. « Un enfant ? Toute seule ? »



« Aucun homme ne peut assumer ça avec moi. J’ai besoin d’être libre d’aimer quelqu’un qui m’aimera en en retour. J’ai tant à donner… et j’ai toujours voulu être mère. » Addie était décidée, un bébé était le remède contre sa solitude, et l’accomplissement d’un rêve qu’elle entretenait depuis toujours.



« Ok, nous allons procéder à des tests. » Naomi regarda attentivement son amie « Mais tu es sure ? »



Addison acquiesça. Elle se demandait pourquoi cela ne lui était pas apparu plutôt. A force de se perdre dans sa quête obstinée de l’amour impossible, elle en avait oublié ses idéaux et ses rêves. Elle ressentait l’excitation d’une adolescente à son premier rendez vous. Son cœur battait la chamade à la simple idée d’être enfin mère.

Pendant que Naomi portait ses prélèvements au labo, elle observa les promeneurs qui circulaient dans les rues de Santa Monica. Finalement, cette échappée sauvage était une vraie bouffée d’oxygène dans son existence. Elle parvenait presque à oublier tout le stress accumulé ces dernières semaines. Seuls l’ombre de sa relation avec Alex Karev planait sur ses pensées. Les kilomètres ne gommaient pas son visage, marqué au fer rouge sur son cœur meurtri. Tout cela était de la folie, et elle n’était plus sure que ces insanités soient partagées.



Elle décida de profiter néanmoins de ces quelques jours pour se distraire au maximum. Elle relégua Alex au rang des problèmes à traiter à son retour. Les jours se succédèrent dans un cocktail savamment équilibré de promenades sur la plage, baignades et autres virées shopping. La légèreté avait du bon, bien qu’elle ne remplit pas totalement sa mission. Alex restait irrémédiablement accroché à ses pensées. Ni les regards échangés avec se séduisant m médecin ou les verres partagés avec des inconnus ne troublaient ce souvenir de cette nuit onirique. Aucun homme ne semblait la regarder comme Alex la voyait.






A des centaines de kilomètres, celui-ci errait, fantomatique, dans les couloirs du Seattle Grace. Il avait beau fermer les yeux à s’en fendre les paupières, le sommeil n’était jamais venu le trouver. La fatigue le dominait complètement. Il s’était fait épingler de nombreuses fois par une Bailey de plus en plus inquiète pour son interne. Enfermé dans son silence, Alex n’avait pas laissé échapper un traite mot sur ce qui le tourmentait. Meredith avait eu beau le cuisiner pour tenter de récolter le succès de sa mission Cupidon, elle avait essuyé un échec cuisant. Personne n’avait pu lui soutirer la moindre information et tous ne pouvaient qu’assister, impuissants, à sa longue descente aux enfers. Certes il restait le Karev insolent et sarcastique, mais il semblait comme éteint. Fort heureusement pour lui, personne n’avait relié son état aux vacances impromptues d’Addison.



Les jours passèrent, les gardes s’alternèrent sans qu’il n’eut pas la moindre nouvelle d’Addison. Cela le rendait fou. Où était elle ? Quand rentrait-elle ? Son ego était bien trop pesant pour qu’il ose questionner qui que ce soit à ce sujet. Pourtant son absence laissait un gouffre incommensurable dans sa vie. Dans sa vie professionnelle. Dans sa vie tout court. Elle avait emmené son sourire, son courage et même son sommeil. Mais il ne tenait plus. La curiosité supplanta l’orgueil et il inventa une histoire de fiches à récupérer pour obtenir des informations auprès de Torres. Malheureusement, la cible n’était pas la bonne et Callie n’avait pas beaucoup plus d’informations.

Alex s’apprêtait à regagner la cafeteria pour avaler un énième café quand son biper sonna. Ava. Il se précipita dans le service et atteignit la chambre au moment ou le Dr Reynolds – chirurgien en charge des patients d’Addison pendant son absence, emmenait Ava au bloc pour une césarienne en urgences. Alex proposa immédiatement son aide. Le praticien accéda à sa demande. L’état d’Ava était des plus préoccupant et Alex avait beau connaître la renommée de Reynolds, il regrettait qu’Addison ne soit pas là pour sauver la vie de son amie.

L’intervention se déroula sans aucune complication pour Ava. L’hémorragie fut rapidement stoppée et les pires risques évités. Cependant, le nouveau né présentait une insuffisance respiratoire et des problèmes cardiaques. Il du être intubé et relié à un appareil respiratoire. Ses jours étaient en danger, son cerveau avait été privé d’oxygène pendant quelques instants et l’on ne savait pas quelles en seraient les séquelles. Ava fut emmené en salle de réveil tandis que le bébé fut placé en unité de soins intensifs.

Alex vint annoncer la mauvaise nouvelle à son amie dès son réveil. Il la consola alors que celle-ci pestait de n’avoir ni mari ni famille pour la soutenir. Il lui promit de faire son possible pour maintenir son enfant en vie. Ce qu’il fit. Il veilla nuit et jour au chevet du nourrisson Il se sentait impuissant face à l’avenir incertain de ce petit être. Il en voulait à Addison de n’être pas là. Il s’en voulait de l’avoir laissée partir, de l’avoir ainsi chassée. Il n’était qu’un imbécile. Comment avait-il pu lui faire croire qu’il ne voulait que la mettre dans son lit ? La réponse était pourtant ancrée dans ses souvenirs et se remuait à un vieux proverbe. Tel père, tel fils. Alex était génétiquement incapable d’être bienveillant avec ceux qu’il aimait.






Le séjour d’Addison n’avait rencontré aucun souci. Elle avait même offert son aide et participé à quelques interventions au sein de la clinique. Un goût de renaissance parfumait cette aventure californienne que rien n’avait entachée. Certes, Mark avait essayé de la contacter, mais elle était restée sourde à tous ses appels. En ce début d’après midi, elle projetait donc de se prélasser sur le sable chaud. Mais Naomi lui demanda de venir la voir à la clinique. Elle avait l’air grave et triste des mauvais jours. Addie comprit instantanément que quelque chose de grave s’était produit. Ou allait se produire.



« Que se passe-t-il ? Un problème à la clinique ? »



Naomi s’éclaircit la voix. Elle invita du regard Addison à s’asseoir sur le canapé, à coté d’elle.

« Les résultats de tes tests son arrivés. Je suis désolée… « Elle débuta un long monologue pour tenter d’expliquer à Addie qu’elle ne serait jamais mère, biologiquement tout du moins. La nouvelle la frappa de plein fouet. Elle ne s’était pas préparée à une telle gifle. Elle retint ses larmes fièrement et ferma les yeux, espérant qu’en les ouvrant elle découvrirait que toute cela n’était qu’un horrible cauchemar. Elle ne se sentait pas capable de se relever de cette épreuve. Son rêve venait de sombrer et le réconfort que lui offrait Naomi semblait trop maigre.



« Tu devrais en parler, Addie, ne reste pas ainsi repliée sur toi-même »



« Je ne sais pas quoi dire… c’est en moi… Il y a quelque chose qui s’est brisé. Je ne peux rien y faire et cette faiblesse me tue. Je voulais vraiment ce bébé Naomi, je le voulais. »



« Tu devrais appeler tes amis, là bas à Seattle, ou Mark, ou même Derek » conseilla-t-elle.



« J’ai avorté l’année dernière… Mark et moi attendions un enfant. Quelle ironie ! »



« Je sis navrée, Addie… tu sais ce qu’il te faut : une vie nouvelle. J’ai un bureau de libre, ici. Mark, Derek, t’ont trop pourri la vie. Tu peux avoir un nouveau départ, tu le mérites »



Addison essuya rageusement une petite larme qui roulait timidement sur sa joue. Elle se leva, promit à Naomi d’étudier très sérieusement sa proposition, mais elle se devait pour l’instant de rentrer à Seattle. Elle contenait difficilement les larmes naissantes qui menaçaient dangereusement de s’écouler. Il lui était difficile de réaliser ce qu’elle venait d’apprendre et elle venait de replonger dans les abysses de sa morne existence. Rien ne semblait l’épargner cette année.

Elle récupéra ses affaires à l’hôtel, et reprit la route. Cette fois ci, elle ne pu réprimer ses pleurs plus longtemps. Mais au moins, personne n’assistait au désastre.






Le lendemain, elle franchit les portes du Seattle Grace l’estomac noué. Elle n’avait la moindre envie de se confronter à ses collègues, à Mark, à Derek et encore moins à Alex. Leur relation n’avait été que trop meurtrière. Bien qu’elle ne puisse lutter contre l’émergence des sentiments qu’elle éprouvait pour son jeune interne, elle s’était résolue à les ignorer. Elle savait qu’elle l’avait blessé et il lui avait en retour fait subir le même sort.

Elle se rendit en néonat et demanda à l’une des infirmières de la briefer sur l’état de ses patients. Elle reprenait les rênes de son service et se relançait de plus belle dans la course au poste de chef. Elle pris connaissance des dossiers puis visita un à un ses patients. En passant devant la réa, son regard fut attiré par Alex Karev, assoupi au coté d’une couveuse. Elle demeura quelques instants à l’observer. L’infirmière s’approcha d’elle.



« Cela fait 3 jours qu’il n’a pas quitté l’hôpital. Entre chaque garde il vient au chevet du petit » l’informa-t-elle



« Qui est-ce ? »



« Elizabeth. La fille de l’inconnue de la catastrophe du ferry. »



« Ok. Merci »


_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Dim 27 Mai - 21:48

la suite encore



Addison s’approcha de la couveuse, pris le dossier qu’elle examina avec la plus grande attention. Ses yeux se posèrent sur Alex et dessinèrent les courbes de son visage. Elle aurait voulu se blottir contre lui, respirer son parfum…

Il ouvrit les yeux et cru d’abord ne s’être pas réveillé en voyant Addison. Il cligna des yeux, se redressa sur la chaise et regarda la chirurgienne. Elle était toujours aussi belle. Il ne savait pas vraiment quoi, mais quelque chose avait changé en elle. Il se perdit dans le vert azur de ses yeux. Jamais il n’aurait pu imaginer qu’elle lui aurait tant manqué.



Il jeta un coup d’œil sur Elizabeth avant de lui dire : « Ses constantes sont stables ais elle a toujours besoin du respirateur… Nous avons failli la perdre plusieurs fois »



« Oui, j’ai lu que l’accouchement avait été difficile »



Poussé par la fatigue et la déception, Alex lâcha « Vous n’étiez pas là… »



Cette phrase se planta dans le cœur d’Addie. « J’avais besoin de temps, j’avais besoin de réfléchir, d’essayer autre chose »



Alex aurait voulu se montrer plus incisif, laisser exploser tout ce qu’il contenait depuis ces quelques jours. Mais il était désarmé par le regard qu’ils échangeaient. Il se leva, jeta un coup d’oeil rapide au bébé puis reposa ses yeux sur Addison. Il n’avait pas assez de mots pour décrire sa beauté. Mais il ne pouvait s’empêcher de s’interroger sur cet air si triste qu’elle tentait de cacher.



« Allez vous reposer, je vais prendre le relais et veiller à ce que tout aille le mieux possible » dit elle avec un léger sourire.



« Non, je peux… »



« Je ne vous laisserais pas tomber, Alex, je reste. Partez vous reposer quelques heures, vous ne tiendrez pas longtemps à ce rythme là »



Alex obtempéra et quitta la pièce, non sans avoir offert à Addison un regard qui en disait long sur la reconnaissance, et bien plus encore, qu’il éprouvait. Ces sentiments là étaient plus profonds que les mots, plus intenses que tous les gestes.

Elle s’assit à coté de la couveuse et en profita pour compulser les dossiers de ses patients.






Alex revint quelques heures plus tard. Addison sortait d’une opération délicate. Elle alla à sa rencontre et lui expliqua que rien n’avait changé du coté d’Elizabeth. Une infirmière était venue l’informer toutes les heures et aucun changement n’avait été constaté. Elle lui proposa de l’accompagner pour vérifier par eux même.

Alex repris sa place à coté de la couveuse du nourrisson. Il lui restait une heure avant sa prochaine garde. Il comptait bien la passer à surveiller l’état de la petite.



« C’est une battante, elle s’en sortira » déclara Addison



« Je sais que j’en fais beaucoup… mais Ava n’a personne d’autre en dehors de cette petite fille »



« Elle vous à vous… » souffla Addie



« Je ne serais jamais un mari pour Ava, jamais un père pour Elizabeth… et je ne veux pas l’être »



« La paternité ne vous fait pas envie ? »



« Pas maintenant. Pas avec Ava. » Il hésita un instant puis lança « Et vous ? »



Le visage d’Addison s’assombrit brutalement. La douleur l’empoigna avec une force qu’elle ne put contrer. Ses mains tremblèrent, ses jambes flageolèrent, elle se posa contre le mur pour éviter de chuter. Alex se releva, s’approcha d’elle.



« Dr… Addison, tout va bien ? »



Elle laissa échapper quelques sanglots puis il senti sa main se glisser au creux de la sienne. Il la serra, pas trop fort, comme s’il devait protéger un objet précieux.



« Je ne… peux pas….. Je ne pourrais… jamais… être… être maman » Les mots étaient murmurés, empreints des sanglots qu’elle réprimait difficilement.

Il s’approcha d’elle, voulu l’enlacer. Elle se détourna « Je t’en prie Alex. Je ne peux pas me laisser aller ici. Et tu rends… tu rends les choses plus difficiles. »



Elle le laissa stupéfait par cette révélation. Alex s’entait qu’il s’enfonçait dans un labyrinthe bien plus complexe qu’il ne le pensait.

Sa garde lui parut interminable, il n’avait de cesse de penser à ce qu’elle lui avait dit. A la manière dont elle s’était échappée. Quand elle fut enfin terminée, il se rendit dans les vestiaires afin de grignoter un petit encas avant de retourner au chevet d’Elizabeth. Il trouva un mot griffonné sur une enveloppe. Le nom d’un hôtel. Un numéro de chambre. Alex reconnut tout de suite l’écriture qu’il avait de nombreuses fois déchiffrée sur les dossiers. Addison. Addison. Addison. Son esprit avait beau lui dire de rester au Seattle Grace, son cœur semblait battre à nouveau en lisant ce bout de papier.

Il fit un passage éclair au bureau des infirmières, demanda à être bipé en cas de changement de l’Etat d’Elizabeth, puis se rua dans les rues de Seattle.

Il arriva à l’hôtel. Il ne pris pas même attention au luxe environnant. Il emprunta le premier ascenseur qu’il trouva. Et se trouva enfin devant la porte. Peut être aurai-il du appeler avant de venir ? Que voulait-elle ? Alex peinait à rassembler ses esprits. Il se décida malgré tout à frapper. Apres quelques instants qui lui parurent des heures, il frôla l’infarctus lorsqu’elle ouvrit la porte vêtue d’une nuisette et d’un peignoir en satin.



« Alex... Je pensais que c’était le room service et que tu ne viendrais plus… »



« Je… j’étais de garde »



Elle ouvrit davantage la porte et l’invita à entrer. Il pénétra dans la chambre. Elle le suivit.



« Ecoute, je sais que nous avons des choses à nous dire » débuta-t-elle. « Ma semaine a été difficile et tout à l’heure, j’ai craqué… je suis désolée, je ne voulais pas rester seule… je me sens stupide… je … »

Il s’approcha d’elle, la serra dans ses bras. Elle l’enlaça à son tour. Il la serra un peu plus fort contre lui, se laissant enivrer par son parfum. Elle aurait voulu que le temps les fige ainsi pour l’éternité.



« Nous discuterons plus tard.. » murmura-t-il.



Il avait cette manière bien à lui de lui faire comprendre qu’elle n’était pas seule, ce don unique de la rendre vivante. Il ôta son blouson. Ils s’allongèrent sur le lit. Elle se lova dans ses bras, son corps épousant parfaitement le sien. Sa tête posée contre son torse, contre son cœur. Il caressa ses cheveux, cédant à se seule envie d’être au plus près d’elle. Il avait tellement envie d’être celui qui la protégerait du monde qui l’entoure et la fait souffrir.

Elle savait qu’elle était bien loin de ses résolutions, et que tout cela ne réglait en rien leurs problèmes. Mais voulait oublier, le temps d’une nuit, que cet amour là était interdit.

Ils s’endormirent, plausiblement. Rien ne vint troubler cette parenthèse à la réalité.



voilà pour la chapitre 5. j'espère qu'il vous aura plu


_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Dim 27 Mai - 22:10

je l'ai pas encore lu mais je voulais just te remercier de l'avoir poster !!! Very Happy
je la lirai tranquil plus tard posée dans mon lit et je te dirai ce que j'en ai pensé !! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Lun 28 Mai - 1:25

Cool, j'attends avec impatience vos impressions Very Happy

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate07Walsh
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 1897
Age : 28
Localisation : Chez moi avec Alex, Pete, ET Mark lol
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Lun 28 Mai - 11:07

j'adore !! ça vallait le coup d'attendre ! c'est super !!! on voit bien les questions qu'ils se posent et tt ! génial !!! c'est trop bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kate07walsh.skyblog.com
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Lun 28 Mai - 12:53

c'est trop bien surtout a un moment le portrait d'alex c'est exactemet lui t'aurais pas pu faire une meilleure descrption !!!
et j'adore aussi quand tu montres bien qu'alex et ava c'est just de l'amitié et qu'il envisage rien avec elle sa sa ma reboosté le moral !!
c'est trop marrant parce que dans la série j'en veux a alex de pas se bouger et d'avouer ses sentiments la c'est addie qui devrait enfin arrêté d'avoir peur !!!
en tout cas bravo c'est excellent et très très bien écrit !!!
merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Lun 28 Mai - 20:15

Merci beaucoup Very Happy

C'est vrai que les rôles sont inversés dans cette fic, mais en fait depuis le debut de leur histoire j'ai toujours pensé que ce serait Addie qui aurait le plus de mal à avouer ses sentiments.

Pou Alex/Ava j'ai pas pu m'empecher, c'était un petit clin d'oeil à Shonda et les conneries auxquelles elle a voulu nous faire croire

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Mer 30 Mai - 7:33

moi j'ai aodré en tout cas surtout quand il le dit bien a addie j'étais la mai pourquoi il l'a pas fait dans la série le con !!!
en gros je m'exite toute seule .. Very Happy
si shonda disparait mystérieusement Wink tu devrais tout de suite postuler et comme toi au moins tu te débrouilles en anglais ce serait parfait !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Mer 30 Mai - 17:01

J'aimerais bien... ou alors je peux me recycler sur TF1... ils sont entrain de faire un remake de Grey's

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Ven 1 Juin - 11:09

sérieux trop bien je sais pas si sa vaudra jamais l'original mais on sait jamais !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Sam 2 Juin - 0:27

Moi je suis scpetique je pense qu'on sera déçus... Bon en tout cas j'attaque le chapitre 6 ce week end
Vous n'etes pas au bout de vos surprises

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Sam 2 Juin - 20:45

alalalala j'adore les uprises mais pas quand ele viennent de shonda Wink
mais de toi sa va !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Lun 4 Juin - 3:08

Merci Wink

Bon j'ai pas trop avancé, j'ai feté mes 25 printemps donc trop de fête tue l'inspiration... mais je m'y remets cette semaine

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Lun 4 Juin - 10:20

ba joyeux anniversaire en retard !! Very Happy
25 ans wow la classe c'est mon nombre préféré même s'il ma pas porté bonheur avec greys..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Mar 5 Juin - 0:21

1/4 de siecle, ça fait bizzare...

merci en tout cas Wink

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Mar 5 Juin - 7:20

c'est clair que quand on dit sa sa rajeunit pas Wink
moi en janvier (cest pas si loin... Smile ) j'aurai enfin 18 ans !!
sa sa le fait !!
mais bon pour l'instant j'ai toujours 17 ans !!
t'as reçu quoi pour ton anniversaire ? j'adore demander sa auxgens !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Mar 5 Juin - 16:43

Des sous et un bon pour un stage de pilotage !!!Laughing 16 tours sur circuit au volant d'un ferrari avec un moniteur!! Je vous raconterai

Et 18 ans c'est la pied, je me souviens avoir fait une maxi teuf... ou j'ai pris une super cuite, tout ça à 10 jours des epreuves du bac!

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Mer 6 Juin - 13:46

la classe !!!
je t'envie trop pour la conduite faudra que tu me fasses un petit rapport Wink
en tout cas bravo encore une fois pour tes 25 ans moi j'attends janvier avec impatiece !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Ven 8 Juin - 2:54

Pas de soucis, je vous raconterais Wink

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Ven 8 Juin - 7:51

merci Very Happy vraiment trop hate de savoir ce que sa fai !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
Kate07Walsh
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 1897
Age : 28
Localisation : Chez moi avec Alex, Pete, ET Mark lol
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Ven 8 Juin - 21:56

oui bravo
t'as trop de la chance avec soi au volant c'est encore mieux la chance ! raconte nous tout !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kate07walsh.skyblog.com
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Ven 8 Juin - 22:28

sa doit vraiment être un truc de malade..
sa va trop trop vite c'est trop la classe !!
j'adore profite en bien !! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
Kate07Walsh
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 1897
Age : 28
Localisation : Chez moi avec Alex, Pete, ET Mark lol
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Dim 10 Juin - 10:41

ouais c'est clair c'est un rêve qui se réalise quand on conduit de genre de voiture ! a quand une f1 emy ? lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kate07walsh.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Dim 10 Juin - 19:51

La f1 c'est pour apres, en stage particulier avec Shumi (ah merde, là je suis carrement à Paradise Land)

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Dim 10 Juin - 21:27

ba pourquoi pas qui sait !! Very Happy
quand je serai une journaliste sportive très très célèbre et que schumi sera un de mes meilleurs amis dans le métier et peut être le parrain de mes enfants je te le présenterai Wink
j'ai le droit de rêver aussi !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Lun 11 Juin - 3:08

Ca me va, je serais toute folle de le rencontrer un jour, c'est mon dieu à moi Laughing

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate07Walsh
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 1897
Age : 28
Localisation : Chez moi avec Alex, Pete, ET Mark lol
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Lun 11 Juin - 11:10

en parlant de f1 hier j'étais folle j'ai suivit la course depuis internet et quand j'ai vu massa drapeau noir j'étais morte ! après federer qui perd rolland garros c'était pas possible ! shumi moi je voudrais bien que ça devienne un très très bon ami ! comme ça il te prête tout c'est cool ! genre course de f1 a gogo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kate07walsh.skyblog.com
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Lun 11 Juin - 20:22

le rêve !!! Very Happy
massa je suis dégouté surtut que c'est hamilton qui a gagné..
moi je l'ai vu a la télé en allemand et si t'avais vu la chute de Kubiza ( je sais pas si sa s'écrit comme sa...) j'ai eu trop peur j'ai cru u'il était mort..
c'était trop flippant..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Jeu 14 Juin - 3:03

C'est clair, maxi accident... heureusment qu'il n'a presque rien.
Ca me derange moins que ce soit Hamilton qui ait gagné, du moment que ce soit pas ce crétin d'Alonso Twisted Evil

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Jeu 14 Juin - 3:05

Bon aller, passons aux choses sérieuses

Chapitre 6 (l'avant dernier)



Le ronronnement de la climatisation sortit Alex du sommeil profond auquel il goûtait enfin. Il cligna des yeux puis se délecta quelques instants du spectacle qui s’offrait à lui. La tête posée sur son torse, un bras autour de sa taille, Addison dormait paisiblement. Alex ne pouvait s’empêcher de la regarder comme un trésor. Il aurait voulu se frapper la tête contre le mur pour être sur qu’il ne rêvait pas. Il osait à peine respirer de peur de la réveiller. Les rideaux masquaient timidement le chassé croisé lumineux des voitures des rues de Seattle. Alex avait les yeux grands ouverts. La fatigue lui martelait le crâne, mais il ne pouvait s’empêcher de se demander quelle serait sa réaction au réveil. Le repousserait-elle à nouveau ?



Maudit amour… il s’était planté tel une flèche empoisonnée sur son cœur de glace. Et sa carapace avait fondu comme la banquise au soleil. Cet amour avait aspiré son existence. Plus rien n’était désormais concevable sans sa présence à ses cotés. Et pourtant, il savait pertinemment qu’il n’y avait aucune issue heureuse à cet étrange dédale. La providence le manipulait, cruelle et enivrante, en plaçant sur son chemin cette femme étonnante dont il ne pouvait se défaire. Chaque jour était un plongeon de plus dans un océan d’incertitudes dont il ne pourrait peut être pas se relever.

Au fond de lui, l’éternel refrain de son enfance lui rappelait pourtant que le bonheur n’était pas à sa portée et qu’il avait encore moins la faculté de le procurer. C’est à peine s’il savait ce que c’était. Il avait à peine pu l’effleurer lors de cette nuit magique. Juste avant qu’elle n brise le rêve, juste avant que la réalité le rattrape.



Noyé dans les abysses de ses songes, Alex ne remarquait pas les prunelles azures rivées sur lui. Addie s’était éveillée. Elle avait légèrement levé la tête et observait son jeune interne avec la plus grande attention. L’esprit encore embrumé par les évènements de ces deniers jours, elle ne savait pas vraiment si elle avait eu raison ou non de l’inviter ainsi dans sa chambre d’hôtel. Cela n’arrangeait rien et ne faisait qu’accroître la torture infligée par ces sentiments contradictoires qui jaillissaient en elle. Un si délectable supplice qui se muait progressivement en un combat de tous les instants.

Sa main était posée sur son ventre. Elle savait qu’elle aurait du l’ôter mais rien n’y faisait, sa main restait désespérément scotchée aux abdominaux d’Alex. Ses yeux dessinaient les traits de son visage, comme si elle avait voulu les graver dans sa mémoire… comme si elle savait qu’ils allaient parler. Et que de cette discussion ne pourrait naître qu’un éloignement palliatif. Comment aurait-il pu en être autrement ? La complexité de ces choses là ne se dissout pas si vite. Ni dans les effluves de la folie d’une nuit passée aux cotés de celui qu’elle désirait tant. Elle hésita à lui parler. Elle voulait savourer un peu plus longtemps de ce moment volé à la raison, de cet instant où il n’appartenait qu’à elle. Avant d’entamer ce ballet macabre qui devenait presque habituel entre eux. Cette chorégraphie de non dits aux airs de déni.



« Bonjour » murmura-t-elle.



Alex abandonna ses pensées et regarda Addison. Elle lui semblait encore plus belle dans la lueur matinale qui emplissait progressivement la pièce.

« Bonjour » sourit-il

Elle se résigna à ôter sa main et se dégagea de son corps.



« Bien dormi ? » poursuivit-elle. Elle ne voulait pas laisser un silence accablant s’installer. Echanger des banalités était un moindre remède.



« Oui…Trop…. » Balbutia-t-il. Sans qu’il ne s’en rende compte, il avait posé sa main sur sa joue qu’il caressait doucement.



Elle tourna la tête. « Alex… je .. te dois des explications… on doit… »



« J’y ai pensé, moi aussi » coupa-t-il « Je sais ce que tu vas dire, je sais combien tout cela est complexe. Je veux que tu saches, je veux que tu … je n’ai pas voulu que cela arrive, je n’ai rien fait pour »



« Je sais… je n’ai pas voulu non plus. Ma vie est un vrai champ de bataille. Je n’avais pas le droit de t’inclure là dedans. Mais tu as été si gentil, si prenant à mon égard que je suis peu à peu… »



Elle ne pu finir sa phrase. Les lèvres d’Alex venaient de se ruer sur les siennes. Il craignait ce qu’elle allait dire, il craignait de ne pas pouvoir faire face, de n’avoir la force de feindre l’indifférence pour ne pas la faire souffrir davantage. Tous ceux qu’il aimait avaient fini par souffrir et il ne voulait pas qu’Addie fasse partie de ces gens là. Mais il fut surpris lorsqu’Addison lui rendit son baiser. L’atmosphère devenait de plus en plus torride. Elle glissa sa main son sous tee shirt et des frissons ardents lui parcourent le corps. Il détacha ses lèvres des siennes. Sa respiration se faisait haletante. Il la débarrassa de sa nuisette, puis déposa des baisers incendiaires dans son cou, sur ses épaules, sa poitrine. Elle ne contrôlait plus rien et parvenait à peine à respirer tant le désir l’envahissait. Elle se laissa fondre sous les caresses d’Alex et de sa bouche qui nettoyait chaque parcelle de son épiderme. Elle déboutonna son jean et laissa ses envies lui dicter ses actes.

Lorsque leur deux corps s’unirent, Elle l’embrassa passionnément. Il posa ses mains dans les siennes et leurs doigts s’entrelacèrent. Ce geste là était bien plus intense que le reste. C’était plus que l’expression physique d’un simple désir, mais la fusion de leurs deux êtres. Ivres de désir, ils se laissèrent aller à toutes leurs folies, brûlant leur peau l’une contre l’autre au gré de leurs étreintes. Elle ne pensait plus qu’au bonheur de s’abreuver de ses baiser, il ne pensait plus qu’au goût sucré de sa peau sur ses lèvres.






Ils s’endormirent l’un contre l’autre à bout de force, de désir.

Quelques heures plus tard, Addison ouvrit les yeux péniblement au son de son téléphone. 9h00. Merde. Elle était en retard. Il lui fallait une ruse pour le justifier face à Richard. Et puis qu’importe ce moment en valait bien la peine. Elle trouverait plus tard. Elle craignait de réveiller Alex si elle décrochait. Que c’était-il passé ? Pourquoi avait il réagit ainsi ? Addison avait aussitôt repris l’autoroute des nombreuses interrogations qui circulaient dans son esprit. Le doute, le remord l’envahissaient à nouveau. Comment quelque chose d’aussi bon pouvait être aussi mauvais pour elle, pour lui ? Pourquoi la prohibition était elle aussi exquise ?

Elle devait se dégager de ses bras, mais elle ne pouvait résister à l’envie de rester quelques secondes de plus contre son corps, de sentir l’odeur de sa peau, son souffle chaud sur son visage. Si le paradis existait, il ressemblait certainement à cet instant là. C’était au delà du bonheur charnel, au-delà de la simple pulsion sexuelle. Et cette perspective l’effrayait plus que tout. Elle ne pouvait concéder la moindre importance aux sentiments que tout cela générait. Chaque seconde noyait un peu plus ses émotions dans un flot d’interrogations.



Elle savait qu’Alex était en retard et qu’elle se devait de le réveiller. Cependant, que faire ? Céder à l’envie lancinante de déposer un baiser dans son cou, lui parler ? Elle fut sauvée du dilemme par le biper d’Alex qui sonna soudainement. Alex écarquilla les yeux. Il regarda Addie, puis se pencha vers son biper.

« Bailey ! Merde ! Quelle heure est-il ? » Demanda-t-il





« 9h.. »



« Oh meeeeeeeeerde » râla-t-il en se levant, un drap enroulé autour de la taille. « Il va falloir que je trouve une excuse, et une bonne… »



« Moi aussi » répondit-elle. Elle ne put réprimer un éclat de rire. C’était nerveux, elle se sentait telle une adolescente complotant contre ses parents.



« Qu-y a-t-il ? »



« Rien, c’est juste… nous sommes comme des enfants, c’est presque ridicule de devoir trouver des excuses. Que cherches-tu ? » Demanda-t-elle à Alex qui inspectait le sol jonché de vêtements et autres coussins qui encombraient auparavant le lit.



« Mon caleçon » bredouilla-t-il, presque gêné.



Addison extirpa le précieux objet des draps entortillés. « Trouvé » dit-elle les yeux brillants, le sourire coquin aux lèvres.

Alex aurait voulu se jeter sur elle et lui faire l’amour à en mourir. Mais il ne pouvait pas. Il devait la laisser partir pour ne pas la faire souffrir. Il ne pouvait pas la rendre heureuse, quoiqu’elle attende de cette relation.

« Je peux le récupérer ? » demanda-t-il d’un air détaché.



Surprise et déçue, Addison lui jeta l’objet et se leva, enveloppée dans une couverture. Elle se dirigea vers la salle de bain. Au moment où elle passa devant lui, il agrippa son bras. Elle voulu échapper à son emprise, mais il la retint de plus belle. Leurs regards se croisèrent. Addison céda.



« Ecoute, Alex, il m’est arrivé beaucoup de choses récemment. Je sais que tout cela semble compliqué… Toi, moi… Tout est contre l’éthique et j’ai bien assez critiqué Derek qui s’est amouraché d’une interne mais… »



« C’est pour ça qu’on ferait mieux de s’en tenir là, il y a notre carrière… ». Cette phrase empestait le mensonge. Les yeux d’Alex le trahissaient. Néanmoins, Addison ne savait s’il était sérieux ou non, même si, d’un certain point de vue, cette sentence résolvait la plupart de ses problèmes.



« Alors c’est tout ce que tu attendais ? Pouvoir te glisser entre mes draps ? » Explosa-t-elle. « Bravo, c’est réussi, maintenant tu peux prendre tes affaires et déguerpir. Je ne veux plus te voir… »



« Addison, attends, tu ne comprends pas… »



« Dehors. Tu as eu ce que tu voulais, maintenant sors d’ici… allez, dehors ! Dehors ! DEHORS » hurlait–elle dans un torrent de larmes.



Alex comprit que ce n’était pas le moment approprié pour entamer une explication. Il s’habilla rapidement et détalla.

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Jeu 14 Juin - 3:05

La suite



Addison claqua la porte derrière lui et s’agenouilla, versant les larmes de la déception. Certes, cela dissipait ses problèmes, mais elle se sentait ridicule d’avoir cru qu’Alex était aussi torturé qu’elle par ses sentiments. Et surtout comment avait-il pu lui mentir autant de fois ? Il lui avait délibérément fais croire qu’elle avait de l’importance pour lui. Quelle gigantesque farce ! Les murs de la chambre d’hôtels devenaient oppressants, elle se recroquevilla sur le lit et sanglota sur l’oreiller. L’oreiller qui portait encore son odeur, ce parfum grisant par lequel elle s’était laisser duper.






Alex arriva à l’hôpital. Encore un retard de plus. Cette fois-ci Bailey allait sûrement l’expédier sur Mars, lui ordonner de faire des sutures aux Aliens pour l’éternité. Il fut surpris par l’air compatissant qu’elle affichait quand il arriva au poste des infirmières.



« Docteur Bailey, je sais que je suis en retard mais euh…. »



« Plus tard, Karev. Il y a eu un problème ce matin. La fille de votre Jane Doe a été emmenée au bloc il y a une demie heure. Elle n’a malheureusement pas survécu à l’intervention. »



La nouvelle flagella Alex sur le sol de l’hôpital. Les remords lui grignotèrent rapidement le cœur. « Ava…enfin la mère, …est-elle au courant ? »



« Oui, elle a demandé à te voir »



Sans attendre la permission de sa supérieure, Alex se pressa dans les couloirs vers la chambre d’Ava. Les yeux rougis par les larmes, elle gisait, blême, sur son lit d’hôpital. Lorsqu’elle aperçu Alex qui entrait dans la chambre, ses yeux se remplirent de fureur.



« Tu m’avais promis » lança-t-elle « Tu m’avais promis et tu l’a laissée mourir »



« Je suis désolé » plaida-t-il timidement. « Je n’ai pas voulu… »



« Tu l’as laissée mourir ! Tu n’étais pas là quand c’est arrivé ! J’avais confiance en toi, Alex, j’avais confiance et tu m’as trahie ! » S’égosillait-elle. Il ne trouva pas la moindre excuse digne d’être évoquée. Il savait qu’il avait failli à sa promesse. Il savait qu’il avait privilégié Addison au détriment de cette petite fille. Et tout cela confortait cette impression abjecte : il ne pouvait offrir qu’un bonheur avarié à ceux auxquels il tenait.



« Laisse moi » reprit froidement Ava, un peu plus tempérée. « J’ai besoin d’être seule. Et je ne veux plus de toi auprès de moi. Je préfère la solitude à ta compagnie, au moins, je sais à quoi m’en tenir »



Alex obtempéra. Il rejoignit Bailey en espérant être assigné à n’importe quel service en dehors de l’obstétrique et d’Addison. Lui faire la gueule aujourd’hui semblait bien au-delà de ses forces. Pour une fois la chance était ave lui, Bailey avait retrouvé sa férocité habituelle et le consigna dans une salle, avec pour seule mission la relecture et le remplissage de dizaines de dossiers. Au moins la tâche ne serait pas trop harassante, et lui permettait de passer un peu de temps en tête à tête avec lui-même.



A peine arrivée, Addison s’engouffra dans l’ascenseur, un café à la main et s’apprêtait à se rendre dans l’antre de Richard afin de justifier son retard. Elle croisa Mark.



« Content de te revoir parmi nous. Comment c’était LA ? »



« Surprenant. »



Il se rapprocha d’elle. « Ecoute… Addie, je sais que tu m’en veux et que je n’ai pas été réglo mais je voudrais… Pourrait-on prendre un verre et discuter ? »



« Euh… je... je ne sais pas, ça ne me semble pas une très bonne idée. Mais on en reparle plus tard, ok ? Je suis très pressée, là ».



Une jolie pirouette et elle avait échappé à une interminable discussion avec Mark. Elle reprit son chemin et pénétra dans le bureau de Richard. Elle justifia habilement son retard, fière de sa parade, mais déchanta rapidement lorsque Richard lui annonça qu’elle avait été bipée pour s’occuper d’Elizabeth et que le Docteur Reynolds n’avait pu sauver la fillette.



« Tu n’as pas à t’en vouloir, Addison. Tu n’aurais peut être pas pu faire mieux. C’est déjà un miracle que la petite ait tenu jusque là. »



« Oui… sûrement » murmura Addison, le visage fermé. Elle pensa aussitôt à Alex, non plus à l’infâme crétin qui lui avait piétiné le cœur ce matin, mais à celui qui avait toujours su être là pour elle quand elle en avait besoin.



« Que t’arrive-t-il en ce moment, Addie ? » questionna Richard. « Tu sais que quelque soient tes ennuis tu peux m’en parler. Je suis là »



Addie n’envisageait même pas de lui dire qu’elle avait succombé aux charme de son interne, qu’il embrasait son cœur à chaque fois qu’elle le croisait dans les couloirs. Que cette histoire la rendait folle, que le temps glissait sur sa vie sans qu’elle ne puisse trouver le bonheur, que la couleur de son existence ternissait de jour en jour. S’il devait lui rester un seul objectif, c’était bel et bien celui de diriger cet hôpital. Elle devait se montrer forte et digne de ce titre.

Elle esquissa alors un sourire, et quitta la pièce, non sans assurer au préalable à Richard que tout allait bien.

Ava demeurant sa patiente, elle n’eut pas d’autre choix que celui de se rendre dans sa chambre en espérant qu’Alex n’y soit pas. Bizarrement, elle ne fut pas soulagée en constatant que ce n’était pas le cas. Elle s’empara du dossier d’Ava qui scrutait vaguement le plafonnier de la chambre.



« Je suis navrée. Le docteur Reynolds est un excellent chirurgien. Je suis sure qu’il a fait tout ce qu’il a pu pour… »



« Elle n’aura jamais rien connu d’autre que cet hôpital. Elle n’aura jamais connu son père. Elle n’aura jamais eu de nom de famille. »



« Ava, vous êtes forte, en bonne santé. Je suis sure que vous pourrez avoir d’autres enfants prochainement. Bien sur, aucun ne remplacera Elizabeth dans votre cœur, mais cette petite fille continuera de vivre dans votre cœur… »



« Elle aurait pu vivre. Elle aurait dû vivre… Elle était tout ce que j’avais et IL n’était pas là pour prendre soin d’elle alors que je ne pouvais pas… »



Addison réalisa soudain ce qu’Ava reprochait à Alex. Elle sentit la culpabilité s’emparer d’elle et lui ronger le corps. Elle avait détourné Alex de ses engagements, elle lui avait laissé ce mot l’invitant à venir la rejoindre. Elle remarqua la rage qui brûlait dans les yeux de la jeune femme et imagina la déception et la souffrance qu’elle devait endurer. Elle s’approcha du lit.

« C’est ma faute. » lâcha-t-elle. Sa gorge se faisait sèche. « C’est moi qui ait… retenu le Docteur Karev »



Les yeux d’Ava mitraillèrent la chirurgienne. Mais Addison poursuivit : « Je suis navrée, mais le Docteur Karev n’y est pour rien. Il a fait preuve de beaucoup de patience et a veillé au chevet d’Elizabeth pendant de nombreux jours .Il n’est vraiment pas à blâmer. Et malheureusement, même s’il avait été là, il n’aurait rien pu faire de plus. Son état était trop instable, nous n’aurions pas pu la sauver. Je suis sincèrement navrée. »



Ava sentait les larmes poindre dans ses yeux. Incapable de faire face et ne sachant comment surmonter le chagrin qui la frappait, elle ordonna à Addison de quitter la pièce en ajoutant, amère : « j’espère au moins que c’était bien… »






Alex croulait sous les dossiers en tout genre. Il en venait presque à regretter de ne pas avoir été en Neonat aujourd’hui. Il décida de s’octroyer une pause et se dirigea vers la cafeteria. Il y retrouva Meredith qui déjeunait, seule.



« Je peux ? » demanda Alex en désignant des yeux la chaise vide à coté d’elle.



« Bien sur. » répondit Meredith. « Dure journée ? »



« Plutôt oui… et j’ai encore 10 heures de garde » soupira-t-il.



« Au fait j’ai appris pour l’enfant de l’inconnue… je suis navrée. Ce doit être dur pour elle, elle qui a déjà tant souffert… Mais tu n’y es pour rien. »



« Ce n’est pas ce que tout le monde semble penser » marmonna-t-il en observant avec dégoût la sauce qui stagnait dans son assiette.



« Heureusement que tu as une alliée de choix pour plaider en ta faveur »



« Quoi ? » remarqua Alex en relevant la tête.



« Addison. Olivia m’a dit qu’elle l’avait surprise entrain de dire à ta patiente que ce n’était pas ta faute…. Donc tu as une alliée de choix » exposa Meredith, non sans arborer un petit sourire suggestif aux coins des lèvres.

[size=12] [/size]« Je ne vois pas ce que tu insinues… tu m’excuseras, mais je dois y aller ». Il n’avait quasi pas touché à son plat. L’appétit demeurait aux abonnés absent depuis quelques jours. Et il ne savait comment réagir face à cette information. Remercier ou pas Addison. Apres la façon dont il l’avait traité ce matin. Apres tout ce qui c’était passé et les revers quasi sanglants qu’ils s’infligeaient mutuellement. Il pouvait continuer à errer sur le chemin de l’ignorance et feindre ne rien savoir. Cela lui évitait toute confrontation avec sa titulaire préférée. Ils avaient

_________________

videos ...Confidence -IRIS


Dernière édition par le Jeu 14 Juin - 3:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Jeu 14 Juin - 3:06

Toujours la suite



chuté bien bas. Quelques semaines auparavant il aurait tué pour quelques secondes en sa compagnie et il se contraignait désormais à mettre un maximum de distance entre eux.

Il se rendit en salle de suture ou il était consigné pour la journée. Au détour d’un couloir, il tomba nez à nez avec Addie. Elle aurait voulu le gifler. Il aurait voulu l’enlacer. Mais aucun d’eux ne pu faire le moindre geste, prononcer le moindre mot. Le regard qu’elle lui jeta l’électrifia. Il fut cloué sur le sol. Elle voulu faire demi tour mais manqua de vaciller lorsqu’elle entendit :

« J’ai menti. Je ne peux pas. Je n’existe pas sans toi »

Elle plongea son regard dans le sien. Elle ne savait à quel jeu il s’adonnait mais céda à l’envie d’en savoir plus. Elle l’entraîna dans une chambre, ferma la porte et lui lança

« Tu ne peux pas quoi ? »



« Faire comme si ça n’existait pas. Faire comme si tu n’étais pas là. Faire comme si je n’étais pas heureux de te voir... Faire comme si tu n’avais été qu’une fille comme les autres que je me serais envoyé »



Addison resta muette et se sentait proche de l’asphyxie. Entendait-elle bien ?



« Je ne peux pas te laisser croire que ce n’était rien pour moi. Cette nuit était certainement le plus beau cadeau que la vie m’a offert. »



« Alex je ne comprends pas… pourquoi avoir menti ? »



« Pourquoi m’avoir rejeté ? » reprit-il « Apres cette nuit chez moi, après le baiser dans les vestiaires, pourquoi m’avoir rejeté ? »



« Alex je t’ai dit, je savais que cette relation nous causerais du tord, et je ne voulais pas compliquer ta vie, je ne savais pas bien ce que je ressentais… »



« Et maintenant ? » laissa-t-il échapper



« Maintenant… C’est toujours de la folie pure. Ca perturberait tout autant nos vies professionnelles que notre vie privée, mais il y a des choses…. Des émotions que je ne peux ignorer. Mais je ne veux pas que tu te sentes obligé de prétendre ressentir la même chose, je peux comprendre… »



« Je suis sincère » dit il en faisant quelques pas vers elle. Il se tint à coté d’elle ; son corps presque collé au sien et s’approcha davantage pour lui murmurer au creux de l’oreille « Je pense sincèrement ce que je viens de te dire. Je tiens à toi. Plus que tu ne le penses. Plus que les mots me permettent de l’exprimer. »

Elle sentait son souffle chaud dans son cou. Un frisson lui traversa le corps. Elle voulu répondre mais il poursuivit « Je ne peux pas, Addison, je ne peux pas être celui que tu mérites. Je ne veux pas nier mes sentiments mais… »



Elle fit un pas en arrière : « mais si tu as des sentiments, comment peux-tu prétendre ne pas pouvoir me rendre heureuse. Pourquoi agir ainsi ? C’est une vengeance, parce que je t’ai blessée en te disant que c’était impossible »



« Je ne peux pas, Addison, je suis désolé, je ne peux pas, c’est tout. Tu mérites mieux, tu mérites autre chose. »

« Et c’est tout, tu ne daignes pas me fournir davantage d’explications ? ». Un étrange cocktail de tristesse et de colère la submergeait. « Je dois te sembler ridicule… je t’ai rejeté, et maintenant que je voudrais envisager plus, c’est toi qui me repousse. Quelle ironie infantile. Je dois vraiment ressembler à une adolescente. »

Il s’approcha à nouveau d’elle, elle fit quelques pas en arrière et se retrouva dos au mur. L’atmosphère devint à nouveau plus écrasante, son rythme cardiaque atteignit son paroxysme. Alex était à quelques centimètres d’elle, et elle ne savait plus si elle devait lui en vouloir ou l’aimer encore plus.



« Ce qui s’est passé… n’était pas anodin » souffla-t-il « Je tiens à toi et je ne supporterais pas de te voir souffrir. C’est pour ça que je me dois de te laisser. Merci pour ce que tu as fait, avec Ava »



« Comment as-tu… » S’étonna-t-elle. « ….qu’importe. Je ne veux pas que tu renonces à l’obstétrique à cause d’Elizabeth… ni de moi »



« Merci » répéta-t-il en déposant un baiser sur sa joue. Ce baiser était plus sensuel que tout ceux qu’ils avaient partagés. Il recelait tellement plus.



« Alex, tu ne peux pas… on ne peux pas… On ne peut pas convenir d’ignorer nos envies et se permettre ce genre de choses, je ne peux pas… » Elle éleva la voix. « Je ne peux pas être près de toi et faire comme si je n’éprouvais rien, tu ne peux pas m’embrasser comme ça et me dire de faire comme si de rien n’était »



« Tu l’as fait auparavant » ironisa-t-il avant de se raviser « On va prendre quelques distances, nos conversations se limiteront à nos patients. »



« … c’est mieux ainsi »



Il lui offrit un léger sourire puis disparu. Il retourna à ses dossiers non sans se remémorer ce qui venait de se produire. Par deux fois il du se contenir pour ne pas courir en direction opposée et aller s’excuser auprès d’Addison. Mais il avait été sincère. Il ne pouvait se permettre de lui faire du mal, et il ne serait jamais ce qu’elle mérite. Il venait de se condamner lui-même au bagne, il était enchaîné à ce maudit passé qui déteignait sur son futur.

Addie sortit de la chambre et se précipita dans les toilettes. Elle essuya les quelques larmes qui glissaient le long de sa joue. Le monde n’avait pas de place pour cet amour là. Quelle folie s’était emparée d’elle ? Jamais elle n’aurait du concevoir qu’ils puissent passer outre les conventions. La chute n’en était que plus douloureuse, le verdict plus rude. La peur la gagnait petit à petit. Peur ne pouvoir oublier. Peur de devoir continuer à errer avec cet amour insatisfait. Peur de ne pas être la même dans les yeux d’un autre. D’avoir à jamais condamné l’ivresse de ses sentiments dans le cœur d’Alex Karev. Ses sentiments qu’elle pensait hybrides était en fait bien plus profonds qu’elle n’avait voulu l’avouer. Et la tristesse grandissait à mesure qu’elle retrouvait ses esprits. Cette séparation était pire qu’une rupture et elle allait devoir faire face et gérer au quotidien sa présence à se cotés, sans succomber à ses désirs et à l’envie croissante de se réfugier dans ses bras. Une fois encore, elle était seule. Une fois encore elle s’était fourvoyée sur un chemin tortueux qu’elle n’était parvenue à traverser. Une fois encore, ses sentiments avaient pris le pas sur sa carrière et sur sa vie et son cœur avait choisi le mauvais homme. Elle décida de mettre son cœur en panne, de cesser de s’y fier et de se consacrer uniquement au travail. Pour oublier. Pour l’oublier.






Deux semaines s’écoulèrent. Cruelle pénitence. Alex avait beau s’employer à préserver leur infect petit arrangement, le doute subsistait. Le désir aussi. Restait l’absence, irascible et obstinée. Le gouffre creusé par le manque de celle qu’il aime à ses cotés. Il était menotté à ses résolutions et ne pouvait réviser son jugement. Il avait conscience du crime commit. Il savait à quel point il l’avait fait souffrir, à quel point la torture était mutuelle lorsqu’ils opéraient ensemble. Barbarie sentimentale. Le coeur n’est qu’un organe douteux conçu pour la souffrance. Tout en témoignait. Seule Christina semblait échapper aux errances de l’amour et semblait promise au bonheur. Cette pensée l’écorchait, mais, il enviait Christina en quelque sorte. Elle alliait vie professionnelle et vie sentimentale, et était sur le point de se marier. Lui se demandait comment faire pour avoir ses prochains examens et n’avait pas le droit de côtoyer celle qui faisait battre son cœur. Il aurait tout donné pour pouvoir se libérer des carcans de la tristesse, revenir en arrière et redevenir le coureur insouciant qu’il était avant. Avant Addison. Avant de perdre la raison.



Certes, il profitait de la moindre intervention pour partager un peu de temps avec elle, mais s’appliquait à maintenir une certaine distance, un certain détachement. Mais il lui arrivait de faiblir et parfois son regard accrochait le sien. Il parvenait ainsi à capter suffisamment d’énergie pour se sentir bien pendant le reste de la journée. Mais dès le lendemain, le supplice recommençait, les carences se faisaient sentir.



Izzie avait été affectée au service d’Addison aujourd’hui. Alex savait donc pertinemment qu’il ne bénéficierait d’aucun moment avec sa titulaire. Cette journée débutait comme un cauchemar. Alex était de corvée aux urgences. Encore des milliers de cas probablement inintéressants à traiter. Un homme se présenta à lui. Il avait reconnu l’avis de recherche et pensait qu’Ava était sa femme. Finalement la chance tournait peut être enfin.

Alex accompagna l’homme auprès de sa supposée femme. Apres quelques efforts pour reconnaître la nouvelle apparence de son épouse, celui-ci identifia immédiatement Ava comme celle qu’il avait toujours aimée. Cependant, celle-ci se ne trouvait pas la moindre miette d’un souvenir. Tandis que l’homme se rendit eu bureau des infirmières pour remplir les papiers de sortie, Alex tenta de rassurer la jeune femme.



« Il est mon mari, je ne me souviens même pas de lui, je n’éprouve rien pour lui, et j’ai perdu notre petite fille. Que vais-je devenir ? »



« Dis-toi que c’est l’opportunité de tout recommencer. Et d’être avec quelqu’un que tu aimes »



« Mais si cet amour n’en valait pas la peine, je devrais peut être rester ici le temps de retrouver ma mémoire… »



« Tous les amours valent la peine… » Coupa Alex



« Et tu sais de quoi tu parles » renchérit Ava. « Que s’est-il passé avec la rouquine ? Je ne vous vois plus ensemble…Pourquoi ne le lui dis-tu simplement pas ce que tu ressens ? »



« Déjà fait »



« Et ? »

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Jeu 14 Juin - 3:09

Et la fin du chapitre



« Et rien, c’est impossible entre elle et moi… c’est tout. Ce n’est pas grave »



« Vu ta tête, c’est évident que ça ne l’est pas » ricana-t-elle « Tu sembles tout juste à deux doigts de te foutre en l’air, c’est vrai, ça pourrait être pire »



« Ca passera, je ne peux rien y faire de toute façon »



« Alors certains amours ne valent pas la peine ? »



Cette réflexion laissa Alex sans voix. S’il y avait bien quelqu’un sur terre qui en valait la peine, c’était Addison.






De son coté, Addison ne vivait pas beaucoup mieux cette situation. Il était si loin d’elle et en même temps si proche. Elle ne comptait plus les subterfuges dont elle avait usé pour éviter qu’il soit assigné à son service. Elle savait que cette solution était la plus raisonnable, celle à laquelle elle tentait de se résoudre depuis des mois. Mais rien ne lui semblait plus pénible. Des larmes acérées saignaient son cœur. Le temps n’apaisait rien, il lui était de plus en plus difficile de côtoyer quotidiennement, son ex mari, son ex amant ainsi que l’homme qu’elle désirait.



Elle se battait avec une césarienne difficile et un nourrisson qui avait des difficultés respiratoires. Stevens l’assistait. Elle tentait avec elle de stopper l’hémorragie de sa patiente. Mais le nouveau né montrait des signes de faiblesses. Instinctivement, Addison demanda à une infirmière de biper Alex Karev.

Lorsqu’il franchit la porte de la salle d’op, le cœur d’Addison s’emballa. Elle ne quitta pas des yeux son interne tandis qu’elle lui donnait les directives à prendre pour le bébé. Izzie regarda d’un air stupéfait la façon dont la chirurgienne captivait l’attention du jeune homme. Addison reprit ensuite les rênes de son intervention et sauva la jeune femme tandis qu’Alex rencontrait bien plus de difficultés avec le nourrisson. Celui-ci fit un arrêt cardiaque. Malgré tous ses efforts, Alex, relayé ensuite par Addison et Izzie, ne put sauver l’enfant. Il quitta précipitamment la salle, visiblement irrité par ce qui venait de se produire. Izzie s’étonna de voir son ami aussi affecté par la perte d’un prématuré. Ce n’était pas anodin, mais malheureusement pas exceptionnel non plus pour un nourrisson de cet age là.



Addison finissait sa garde. Elle se rendit aux vestiaires mais aperçu Alex, stoïque, devant la porte de la réa néonat. Elle s’approcha de lui



« Vous n’avez pas à vous en vouloir » chuchota-t-elle. « Cette petite fille semblait condamnée. Et elle n’est pas Elizabeth. »



Alex tourna la tête et plongea son regard dans celui d’Addie. Comment avait-elle deviné ? Ce n’était ni agaçant, ni déroutant, c’était juste agréable de se sentir compris. Sans prononcer un mot, sans lui adresser un regard, elle avait compris. Elle lisait ses pensées, il buvait ses paroles. Et n’aurait voulu se nourrir que de ses baisers, il sentait l’envie grandissante de la serrer dans ses bras, de respirer son parfum, de sentir son shampoing tout en caressant ses cheveux. Il ne l’avait jamais autant aimé que dans ce moment là. Un sourire irradiait son visage, ses yeux menthe à l’eau traduisaient toute sa force et sa tendresse.



« Merci » murmura-t-il simplement.

Elle acquiesça, tendit sa main en sa direction avant de retenir son geste. Il regarda sa main et du se contenter de son sourire. Elle le laissa en proie à ses doutes, la situation devenant vraiment gênante pour eux deux.

Cet arrangement lui poignardait le cœur. Une lacération constante dans sa vie constellée d’innombrables errements. Elle avait beau focaliser son esprit sur sa carrière et ses desseins professionnels, la seule présence d’Alex suffisait à noyer ses résolutions.



Elle passa les portes de l’hôpital. Le ciel de Seattle s’assombrissait. La pluie ne tarderait pas à nettoyer les rues de la ville. Un vent glacial lui fouetta le visage. Addison boutonna son manteau. Une main se posa sur son épaule.



« Si j’avais l’idée saugrenue et totalement indécente de t’inviter à boire un verre, accepterais-tu ? » questionna Mark



« Tout dépend… cette idée est elle une subtile ruse pour me saouler et t’inviter dans mon lit ?»



« Tout à fait » sourit Mark.



« Alors bien sur, juste pour le plaisir de te donner tord » répliqua-t-elle.



Mark lui offrit son bras et ils se dirigèrent en direction du bar de Joe.






« Monde de merde » bougonna Alex en claquant la porte de son casier



« Evil Spawn a des ennuis ? » plaisanta Christina. Mais Alex ne releva pas. Il était bien trop englué dans ses pensées, bien trop occupé à pester contre cette situation qui le broyait, littéralement. Perverse et inflexible existence. Il n’aspirait plus à rien. Il voulait juste que tout ça s’arrête, que la douleur s’estompe et qu’il puisse retrouver un peu de sérénité. Se concentrer sur ses examens, sur sa vie à l’hôpital. Exiler Addison au rayon des souvenirs.



« On va chez Joe vider quelques shots de Téquila avant d’entamer demain notre programme de révisions. Tu viens avec nous ? » Proposa Meredith



Les vertus euphorisantes de l’alcool semblaient un remède approprié au mal qui le rongeait. Alex accepta l’invitation. Quelques vapeurs éthyliques ne pourraient de toute façon pas lui faire de mal, et le souvenir d’Addison deviendrait peut être un peu flou.



Le bar était truffé de personnel hospitalier en tout genre. La sono crachait un vieux rock des années 80. La bière coulait à flots et des infirmières enivrées dansaient dans un coin de la pièce. L’une d’entre elle fêtait son départ et avait convié une bonne partie de l’hôpital à sa petite sauterie. Meredith, Izzie, George et Christina se frayèrent un chemin dans le brouillard assourdissant. Alex remarqua immédiatement la chevelure rousse d’Addison, attablée, avec… Mark. Il inspira profondément et serra le poing. Il aurait volontiers fait comprendre à Mark que sa chance était passée. Izzie l’interpella :

« Alex, tu fais quoi ? »

Il regarda son amie et la rejoint. Ils s’assirent au comptoir et Alex orienta son tabouret de sorte qu’il puisse conserver un œil sur les deux anciens amants. Il observait Mark, le sourire carnassier et le charme poli multiplier les gestes tendres à l’égard d’Addison. Des pensées meurtrières traversaient son esprit. Il aurait voulu se ruer sur lui et quitter le bar avec Addie. Quel con. Comment avait-il pu lui proposer cet arrangement stupide ?



« Alex, tu es avec nous ? » lança Izzie.



« Je, euh… je dois y aller, y a un truc que j’ai oublié de faire… à l’hôpital » Il posa un billet sur le comptoir et s’éclipsa.



En arrivant sur le parking de l’hôpital pour y récupérer sa voiture, il croisa Ava qui quittait l’établissement, escortée par son époux. Elle demanda à celui-ci d’aller chercher la voiture et s’avança vers Alex.



« C’est le grand départ » dit-il dans un sourire.



« Oui… tu avais raison, tous les amours en valent la peine. Je dois essayer. »



Alex acquiesça.



« Alex » reprit-elle « tous les amours en valent la peine… tu en vaux la peine. Ne la laisse pas s’échapper »



« Je ne suis pas fait pour elle » grommela-t-il.



« Alex, quelque soit la raison pour la quelle tu t’es mis ça en tête, tu te plantes… tu dois tout de suite arrêter d’être aussi négatif. Elle est venue me dire au revoir cet après midi, et tu sais quoi ?... c’est l’effet miroir, elle avait le même air triste et perdu que celui que tu arbores en ce moment et dans lequel tu sembles te complaire ! »



« Ava, tu te trompes »



Elle s’approcha de lui, le prit dans ses bras et lui dit : « Tu es quelqu’un de bien, Alex Karev, je t’interdis de penser le contraire… pour Elizabeth… je sais que tu n’y es pour rien… et le docteur Montgomery semble vraiment tenir à toi, alors ne gâche pas tout sous de faux prétextes, pour une fois, ravale ton orgueil… »



Alex lui sourit « je te souhaites bonne chance Av… »



« Rebecca » sourit-elle



« Rebecca »



Elle monta dans la voiture tandis qu’Alex se dirigea vers la sienne. Il démarra et roula sans savoir vraiment ou il allait. Les néons fluorescents flashaient sa vielle Ford tandis qu’il arpentait les rues de Seattle. Le vieux film de son enfance passait en boucle dans son esprit. Les pleurs de sa mère, les coups de son père et ses paroles acides… L’écho des bris de verres et des éclats de voix…Et la baignoire ensanglantée dans laquelle il avait retrouvé sa mère, un soir d’Août. Tout cela lui bouffait encore la vie. C’était comme si ces souvenirs pourrissaient à l’intérieur de lui, sans que rien ne puisse les épurer.

La pluie tomba sur la ville et dilua rapidement ses artères des citadins qui grouillaient auparavant. Les essuie-glaces dansaient au rythme des trombes d’eau qui s’abattaient désormais dans les rues. Alex continuait sa virée nocturne, laissant une heure défiler. Il se gara finalement. Devant Son hôtel. Il ouvrit sa portière, traversa un mur d’eau puis pénétra dans l’enceinte de l’hôtel. Il se faufila parmi les clients et prit le premier ascenseur qui se présenta à lui. Ses mains étaient moites, son pouls rapide. Il s’empressa de frapper à la porte de la chambre 2214 tandis qu’il brûlait d’impatience.

Il essuya les quelques gouttes de pluies qui roulaient encore sur son visage. Ses mains tremblaient et pourtant il n’avait jamais eu l’impression d’être aussi sur de quelque chose de toute sa vie. Addison ouvrit la porte et ne pu masquer sa surprise. Alex balaya son orgueil et se lança :

« Je suis un abruti, Addison. Je sais que je t’ai fait du mal, je sens que tu as déjà suffisamment souffert dans ta vie et je pensais pouvoir tenir ainsi mais… Cet arrangement craint. Il craint sur toute la ligne. Je ne suis pas assez doué pour ce jeu là. Je suis celui que tu mérites Addison. Je sais, je sais, j’aurais du te le dire avant… mais je suis un imbécile. Un imbécile qui t’aime… » A bout de souffle, il marqua une pause dans son monologue.



Juste le temps pour Addison de lui dire, les yeux perlés de larmes :



« Alex… c’est trop tard… moi aussi je dois te parler »

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Jeu 14 Juin - 3:10

Voilà j'espère que ça vous a plus...

Reste plus qu'un chapitre pour tout dénouer Smile

Si vous êtes un peu perdu je vous mets le liens ici qui vous permet de retrouver tous les chapitres

http://www.fanfiction.net/s/3505112/6/

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Jeu 14 Juin - 4:10

je t'avais même laissé un commentare Wink
addoson karev c'était moi ils acceptent pas le & dans le pseudo et comme tous les bons pseudos sont pris j'ai trop galéré !!!
mais les fics françaiss ont pas assez de commentaires..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Jeu 14 Juin - 22:13

Merci beaucoup , je savais même pas que c'était toi .... lol Laughing

Qu'as tu pensé de ce nouveau chapitre?

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Ven 15 Juin - 11:35

J'avais même pas vu que tu l'avais écrit c'est trop bien je suis trop contente !!!!! Smile Smile Smile Je vais le lire tout de suite et te donner mon avis éclairé ( sa y est je m'y crois trop !!! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
Kate07Walsh
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 1897
Age : 28
Localisation : Chez moi avec Alex, Pete, ET Mark lol
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Ven 15 Juin - 20:13

j'adore ! bravo ! je suis trop dépirmée apparemment mon sujet de français est complètement hs ! alors tu sais pas comme tu me remonte le moral en flèche avec ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kate07walsh.skyblog.com
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Sam 16 Juin - 1:26

trop bien franchement merciiiii !!!
mais trop le suspens a la fin que va dire addie ??
elle a couché avec mark?? Sad
elle part a LA ??
bon en tout cas bravo t'écris trop trp trop.. bien et vvement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Dim 17 Juin - 18:29

Merci beaucoup

Je tacherais de poster la suite le plus vite possible;)

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Dim 17 Juin - 18:31

merci en tout cas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Dim 17 Juin - 18:32

Bah merci à vous pour les commentaires et surtout de me lire

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Dim 17 Juin - 18:35

heuresuement qu'on te lit on ta soulé pour que tu l'écrives
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Dim 17 Juin - 23:08

et en plus franchement t'écri vraiment super bien !!! c'est trop poétique parfois !!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
Kate07Walsh
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 1897
Age : 28
Localisation : Chez moi avec Alex, Pete, ET Mark lol
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Lun 18 Juin - 11:42

c'est clair ! j'ai trop envie de savoir et si elle était enceinte ? lol un miracle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kate07walsh.skyblog.com
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Lun 18 Juin - 14:38

enceinte j'y avais pas pensé... Very Happy
mai pourquoi elle dirait que c'est trop tar?

concours de pronostics Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
Kate07Walsh
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 1897
Age : 28
Localisation : Chez moi avec Alex, Pete, ET Mark lol
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Mar 19 Juin - 12:21

oui bonne question ! emy on veut savoir !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kate07walsh.skyblog.com
addison&alex
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2967
Age : 28
Localisation : Quelque part avec Alex
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Mar 19 Juin - 12:55

c'est trop le supens la !!Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justin-karev.skyblog.com
gingertwist
Résident
Résident
avatar

Nombre de messages : 2202
Age : 36
Localisation : en consultation avec Alex
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   Mar 19 Juin - 16:15

ah ah moi je sais ce qu'il va se passer Twisted Evil

_________________

videos ...Confidence -IRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fanfic Addex - Rien que d'y penser   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fanfic Addex - Rien que d'y penser
Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Si vous avez rien d'autre à faire,ma Fanfic...
» Gagnez de l'oseil sans rien faire !
» Moulin Manuel - Que penser du Santiago de Zassenhaus ?
» Yasmina Khadra, un écrivain algérien
» Meeting Aérien de Reims 27 & 28 juin (spotter day le 26)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:: The Kate Walsh :: :: Fan-fics-
Sauter vers: